Focus sur…

Frise chronologique québécoise

La frise chronologique suivante présente plusieurs dates de l’histoire de la ville de Québec, dont certaines représentent de grands événements pour la Province toute entière.

  • CartierDécouverte du Canada

    Jacques Cartier découvre le Canada pour François Ier. Présence amérindienne depuis des  milliers d'années.

  • Fondation de Port-Royal

    Fondation de Port-Royal par Pierre Dugua de Mons.

  • Samuel_de_Champlain_arrive_à_Québec_-_George_Agnew_Reid_-_1909Fondation de Québec

    Fondation de Québec le 3 juillet 1608 par Samuel de Champlain, sous les ordres de Pierre Dugua de Mons, sur un site proche de l'ancien village iroquois Stadaconé.

  • Arrivée des Récollets

    Les Pères Récollets arrivent en Nouvelle-France pour évangéliser les populations amérindiennes.

  • Louis Hébert s'installe

    Louis Hébert s'installe à Québec avec sa famille.

  • Régime seigneurial

    Instauration du régime seigneurial : régime semi-féodal. Abolition en 1854.

  • Frères Kirke

    Prise de Québec par les frères Kirke pour l'Angleterre.

  • Banlieue

    Montmagny, premier gouverneur de la Nouvelle-France, créé la banlieue de Québec : espace délimité entre la Haute-Ville et la Seigneurie de Sillery, le fleuve et la rivière Saint-Charles.

  • Plan tracé

    Premier plan de la ville tracé par Montmagny, premier gouverneur de la Nouvelle-France.

  • Ursulines et Augustines

    Arrivée des Ursulines et Augustines en Nouvelle-France.

  • Hôtel-Dieu de Québec

    Fondation de l'Hôtel-Dieu de Québec.

  • Arrivée de Laval

    Monseigneur de Laval, premier évêque de Québec, arrive en Nouvelle-France en 1659.

  • Séminaire de Québec

    Fondation du Séminaire de Québec par Monseigneur de Laval.

  • Capitale

    Québec devient la capitale de la Nouvelle-France.

  • Proclamation de l'Édit royal

    Louis XIV souhaite alors : développer la Nouvelle-France tout en la gérant depuis l'Europe ; créer trois gouvernements en Nouvelle-France : Québec, Trois-Rivières et Montréal ; envoyer le régiment Carignan-Salières afin de protéger le territoire ; assurer une permanence française sur le territoire eu augmentant la population civiles. Le Conseil souverain (gouverneur, intendant, évêque) est alors crée et il est mis un terme à la Compagnie des Cent-Associés.

  • Portrait_de_Jean_Talon_(éclaircie)Jean Talon

    Jean Talon devient le premier intendant de la Nouvelle-France.

  • Frontenac

    Frontenac devient gouverneur de la Nouvelle-France.

  • Incendie majeur

    55 maisons sont détruites dans l'incendie d'août 1682. De nouveaux règlements imposent alors d'aligner les maisons, de les rendre mitoyennes, de les construire sur deux étages avec des murs en pierre (grès ou calcaire).

  • Frontenac_receiving_the_envoy_of_Sir_William_Phipps_demanding_the_surrender_of_Quebec,_1690Siège de Québec

    Siège de Québec par Phips, sans succès.

  • Fortifications de Provost

    Édification des fortifications en bois de Provost pour former une enceinte temporaire.

  • Batteries royale & dauphine

    Construction des batteries royale et dauphine en basse-ville, sur les rives du Saint-Laurent.

  • Fortifications de Beaucours

    Édification d'une palissade et de bastions par Beaucours. Complété en 1712 avec les redoutes royale et dauphine.

  • paix-de-montrealGrande paix de Montréal

    La paix est signée entre la France et 39 nations amérindiennes.

  • Fortifications de Levasseur

    Édification de fortifications en pierre sur l'actuel site de la citadelle jusqu'à la porte Saint-Louis.

  • Mort de Monseigneur de Laval

    Mort de Monseigneur Laval le 6 mai 1708 à l'âge de 85 ans.

  • 310px-WalkerExpeditionMarkerExpédition Walker

    L'amiral Walker envisage de prendre Québec, mais l'opération est abandonnée suite à une catastrophe maritime près de l'île aux Œufs.

  • 220px-The_Treaty_of_UtrechtTraité d'Utrecht

    Le Traité d'Utrecht met fin à la guerre de Succession d'Espagne qui opposait la Grande-Bretagne à la France et à l'Espagne. Une partie de l'Acadie est cédée à la Grande-Bretagne. La possession britannique de Terre Neuve et de la Baie d'Hudson est confirmée.

  • 220px-Vue_du_debarquement_anglais_pour_l_attaque_de_Louisbourg_1745Prise de Louisbourg

    Juin 1745 : capitulation de Louisbourg face aux Anglais (William Pepperrell).

  • Fortifications de Chaussegros de Léry

    Finalisation des fortifications de Chaussegros de Léry, en pierre, de la porte Saint-Louis à la redoute Dauphine.

  • 220px-C005907kDeuxième prise de Louisbourg

    Dans le cadre de la Guerre de Sept Ans, les Anglais prennent à nouveau Louisbourg en juillet 1758.

  • bataille-plaines-abraham-1759Bataille des Plaines d'Abraham

    13 septembre 1759 : bataille des Plaines d'Abraham.

  • Capitulation de Québec

    La ville de Québec capitule face aux Anglais.

  • 280px-Battle_of_Sainte-FoyBataille de Sainte-Foy

    Le 28 avril 1760, François G. de Lévis affronte Murray dans la bataille de Sainte-Foy : victoire française, mais les Anglais gardent Québec.

  • 250px-Capitulation_MontrealCapitulation de Montréal

    Le 8 septembre 1760, Montréal capitule face aux Anglais.

  • Traité de Paris

    Louis XV renonce à la Nouvelle-France au profit des Antilles. Fin de la Guerre de Sept-Ans.

  • Gazette

    Fondation du premier journal de Québec : Gazette. Nota Bene : le premier journal a été créé par Johann Carolus à Strasbourg en 1605.

  • 300px-Province_of_Quebec_1774Acte de Québec

    Agrandissement du territoire du Québec, abolition du serment du test, restauration des droits des propriétaires de seigneuries, instauration du droit privé français et conservation de la common law en droit public.

  • Magasin Darlington

    Ouverture du magasin Darlington (angle Buade/du fort). Plus vieux magasin encore ouvert.

  • 280px-Canadian_militiamen_and_British_soldiers_repulse_the_American_assault_at_Sault-au-MatelotBataille de Québec

    En novembre, les troupes américaines campent sur les plaines d'Abraham. Le 31 décembre a lieu la bataille de Québec, en pleine tempête de neige, victoire britannique. Montgomery meurt. Arnold assiège alors Québec. Le siège est levé en mai 1776.

  • 275px-Haut_et_Bas-Canada2Acte constitutionnel

    Le Parlement britannique adopte l'Acte constitutionnel le 10 juin 1791 :

    • Création du Bas-Canada et du Haut-Canada (rivière Outaouais comme frontière).
    • Instauration du parlementarisme de type britannique.
    • Chaque Province a une assemblée législative élue, un conseil législatif et un conseil exécutif nommés par le gouverneur général.
    • Création du système des comtés.

  • Transformation du palais épiscopal

    Le vieux palais épiscopal est transformé en hôtel du parlement en 1792.

  • Blocus continental

    En 1806, Napoléon met en place le blocus continental pour ruiner le Royaume-Uni. Celui-ci ne pouvant plus se fournir en bois à l'Est (Scandinavie, Russie), il se tourna vers sa colonie canadienne. Québec devint grâce au blocus une plaque tournante dans le commerce du bois et ce pour 60 ans environ.

  • Tours Mortello

    Construction de quatre tours Mortello.

  • Citadelle de Québec

    Amorcée en 1820, la construction de la citadelle de Québec s'achève en 1831 sous la direction de l'ingénieur royal Elias Walker Durnford.

  • Municipalité de Québec

    Québec devient officiellement une municipalité avec son premier maire Bédard.

  • 92 résolutions des Patriotes

    «Les 92 résolutions sont un document adopté le 21 février 1834 par les représentants du peuple siégeant à la Chambre d'assemblée du Parlement du Bas-Canada. Le document réitère les revendications de la Chambre d'assemblée, vieilles de plusieurs années, et servent entre autres de justification à la décision des députés de demander la mise en accusation du gouverneur Matthew Whitworth-Aylmer.» (Wikipédia)

  • Librairie Crémazie

    Ouverture de la libraire Crémazie.

  • Feu de Saint-Roch

    Incendie majeur à Saint-Roch le 28 mai 1845.

  • Feu de Saint-Jean-Baptiste

    Incendie majeur à Saint-Jean-Baptiste le 28 juin 1845.

  • Magasin Simons

    Ouverture du premier magasin Simons (appartient encore à la même famille).

  • Magasin Paquette

    Ouverture du magasin Paquette.

  • Université Laval

    Fondation de l'Université Laval.

  • Bornes fontaines

    Des bornes fontaines sont installées à Québec pour mieux lutter contre les incendies. L'eau vient du lac Saint-Charles.

  • Feu de Saint-Sauveur

    Alors que Saint-Sauveur n'est pas encore dans Québec (il est donc permis de construire sa maison en bois), le village est ravagé par un incendie le 14 octobre 1866.

  • Acte de l'Amérique du Nord britannique

    La Constitution canadienne entre en vigueur le 1er juillet 1867 et met fin au régime britannique pour devenir une fédération avec un régime de type monarchie constitutionnelle.

  • Magasin Laliberté

    Ouverture du magasin Laliberté, spécialisé dans les vêtements et notamment dans la fourrure.

  • Démolition

    Démolition du collège des pères Jésuites pour y construire l'hôtel de ville. Leur chapelle avait été détruite en 1800.

  • Porte Saint-Louis

    Construction de la Porte Saint-Louis : premier édifice du mouvement historiciste à Québec.

  • Première gare de Québec

    Inauguration de la première gare de Québec (emplacement de l'actuel Gare du Palais).

  • Terrasse Dufferin

    Inauguration de la Terrasse Dufferin.

  • Hôtel du Parlement actif

    Les députés siègent à l'Assemblée Nationale, dans l'Hôtel du Parlement.

  • Fusion Saint-Sauveur et Québec

    Saint-Sauveur fusionne avec Québec.

  • Château Frontenac

    Inauguration de la première partie du Château Frontenac (hôtel).

  • Hôtel de ville

    Inauguration de l'hôtel de ville de Québec.

  • Le Soleil

    Fondation du journal Le Soleil.

  • Pont de Québec : premiers travaux

    Les travaux pour la construction du Pont de Québec débutent en 1900 sous la direction de l'ingénieur Théodore Cooper.

  • Capitole

    Inauguration du Capitole.

  • Pont de Québec : premier accident

    Août 1907 : premier accident majeur sur le chantier du pont de Québec : il s'effondre. 76 morts, 1 an pour enlever la structure, changement de compagnie : désormais Dominion s'en charge.

  • Fusion Saint-Malo et Québec

    Saint-Malo fusionne avec Québec.

  • Fusion Limoilou et Québec

    Limoilou fusionne avec Québec.

  • Fusion Québec-Montcalm

    Montcalm fusionne avec Québec.

  • Gare du Palais

    Inauguration de la magnifique Gare du Palais.

  • Pont de Québec : deuxième accident

    La travée centrale tombe pendant la montée : 19 morts.

  • Inauguration du pont de Québec

    Après 17 ans de travaux et deux accidents majeurs, le pont de Québec est inauguré.

  • Colisée

    Inauguration du Colisée.

  • Place Sainte-Foy

    Inauguration de la galerie commerciale Place Sainte-Foy.

  • Voie maritime du Saint-Laurent

    Inauguration de la voie maritime du Saint-Laurent, navigable toute l'année jusqu'à Montréal.

  • Place Laurier

    Inauguration de la galerie commerciale Place Laurier.

  • Sears arrive

    Sears, compagnie de Chicago, arrive à Québec et y ouvre son premier magasin.

  • Journal de Québec

    Fondation du Journal de Québec.

  • Pont Pierre Laporte

    Inauguration du pont Pierre Laporte.

  • Galeries de la Capitale

    Inauguration des Galeries de la Capitale.

  • UNESCO

    L'UNESCO inscrit Québec sur la liste du patrimoine mondial, regroupant des trésors culturels et naturels dans le monde entier.

  • Fusion de 2002

    Après une première vague de fusions (fin XIXème début XXème) et une deuxième dans les années 70, Québec fusionne avec de nombreuses municipalités environnantes, effectif au 1er janvier 2002 : Sainte-Foy, Beauport, Charlesbourg, Sillery, Loretteville, Val-Bélair, Cap-Rouge, Saint-Augustin-de-Desmaures*, L'Ancienne-Lorette*, Saint-Émile, Vanier et Lac-Saint-Charles. * Se sont reconstituées par la suite.

  • itunes-icon-local-trotter-quebecLocal-Trotter Québec

    Lancement officiel de Local-Trotter Québec pour iPhone en janvier 2014 avec une première mise à jour dédiée à Trois-Rivières.

En savoir plus

Musée alsacien

Ce parquet qui grince et craque, cette odeur de vieux meubles, ce dédale de petites et moyennes salles… Le Musée alsacien est inimitable.

Une riche collection

Les pièces présentées y sont nombreuses et variées : façades partielles de maisons, kachelofe, meubles, objets du quotidien, de cultes, de métiers, vêtements, outils. Bref, un vrai concentré d’Alsace authentique, du Sundgau à Wissembourg, de la plaine à la montagne.

Les pièces reconstituées donnent une excellente idée de la vie quotidienne à l’époque. L’audio-guide, inclus dans le prix, donne un complément d’information indispensable lors de la visite.

Un cadre magnifique

La collection du musée n’est pas son seul joyau. Le bâtiment en tant que tel vaut la visite. Très bien conservé, il est aussi bien mis en valeur par la collection qu’il héberge que lui-même la met en valeur.

Les cours que l’on voit d’en bas comme d’en haut sont de toute beauté. On remonte d’autant plus aisément dans le temps que le bruit de la ville y est imperceptible.

On aime moins

Les textes explicatifs, placés en hauteur sur les vitrines, tout en transparence, ne sont pas pratiques à lire, bien que visuellement l’effet soit réussi.

L’absence de visites guidées, à heures régulières. Seuls les groupes ont accès au service éducatif et à leurs guides. C’est bien dommage, car une personne experte pourrait donner des détails, répondre aux questions, expliquer comment étaient utilisés certains objets. Le plein potentiel de la collection pourrait ainsi être exploité.

Réminiscences : exposition temporaire

L’exposition Réminiscences présente des objets de designers inspirés par la collection du musée.

Le Musée Alsacien présente l’exposition Réminiscences mettant en regard des objets du patrimoine ancien et des créations du design contemporain inspirés de ces objets. L’objectif consiste à créer un dialogue et à mettre en lumière la dynamique d’évolution des arts et traditions populaires d’Alsace.

C’est la grande déception de la visite au Musée alsacien : cette exposition est temporaire ! Elle prend fin en octobre 2014. Or la démarche du musée est très intéressante et, pour tout dire, réussie. Elle mériterait d’être exposée de manière permanente.

En effet, plusieurs objets créés par des designers ont été placés dans les vitrines, à côté des pièces traditionnelles. Les panneaux de l’exposition détaillent la démarche de chaque designer pour chaque objet. Cela permet au visiteur d’avoir un autre regard sur les anciennes collections, tout en donnant un coup de jeune au musée.

Le Musée alsacien est déjà un très beau musée. Cette exposition met terriblement bien sa collection en valeur.

Musée classique, mais de qualité

Le Musée alsacien est une valeur sûre : un musée patrimonial classique, figé dans le temps, qui présente une collection qui vaut largement le détour pour sa qualité comme pour sa quantité. Les thèmes abordés y sont variés, l’ambiance y est parfaite (le parquet qui grince).

Le touriste étranger n’aura aucune excuse, le musée est idéalement placé au centre de Strasbourg, à côté du musée historique. Quant à l’Alsacien, il prendra certainement beaucoup de plaisir à voir une collection faisant partie intégrante de sa culture.

Si on s’intéresse à la culture alsacienne et à son patrimoine, il n’est pas envisageable de ne pas le visiter. Au même titre que l’Écomusée d’Ungersheim.

Il comblera les utilisateurs de Local-Trotter Alsace/Elsàss !

En savoir plus

Musée historique de Strasbourg

Le musée historique de Strasbourg se trouve au 2 rue du Vieux Marché Aux Poissons, à côté du pont du Corbeau et de l’Ancienne Douane. Idéalement situé, si vous souhaitez en apprendre davantage sur l’histoire passionnante et mouvementée de Strasbourg, c’est tout simplement un incontournable, même par beau temps.

En savoir plus